Développement urbain

Plans d'aménagements :

Ce service gère les plans d'aménagement et les différents règlements, que ce soit au niveau urbanistique, de la mobilité, des espaces publics et espaces verts ou encore l'occupation du domaine publique.

Plan communal de développement (PCD) :

L'élaboration du projet de Plan Communal de Développement ou PCD a démarré en 2009, initié par le service Développement urbain et Mobilité en collaboration avec le Bureau d’étude COOPARCH engagé par la commune. Il s’agit d’un outil stratégique de développement que chaque commune met en place sur son territoire. Le plan respecte les prescriptions du Plan Régional de Développement et les complète.

L’objectif est de fixer les grands choix pour le développement de la commune et cela dans des domaines très variés tels que l’aménagement du territoire, le logement, l’économie, les équipements collectifs, l’environnement ou la mobilité. Il s’agit donc d’une approche transversale sur les frontières de ces domaines. Le PCD est un outil de politique extérieure garantissant une planification stratégique de la commune, car il donne aux décideurs et aux gestionnaires un cadre, un argumentaire et des balises qui permettent d’améliorer le contexte territorial et le cadre de vie.

Le dossier complet du Projet de PCD et son RIE a été approuvé définitivement par Conseil communal le 23 octobre 2014 et a été approuvé par le Gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale, par arrêté du Gouvernement du 26 mars 2015 (MB 16/04/2015).

Vous trouverez sur le site de la Maison de la Participation l'agenda des points forts de l'élaboration du PCD.

Plans particuliers d'affectation du sol (PPAS) : En cours d'élaboration :
 

PPAS « Quartier des Trèfles » :

  • Périmètre : la rue Alexandre Pierrard, la chaussée de Mons, les rues des Trèfles, Delwart, James Cook, du Bouquet et Pierre Schlosser.
  • Programme : Ce plan permet la création d'un quartier de liaison entre la Roue et les nouvelles constructions longeant le boulevard Maurice Carême.  Les nouveaux logements du « quartier des Trèfles » s'organisent notamment le long d'une allée piétonne et d'une place animée d'activités commerciales.  

Vous trouverez sur le site de la Maison de la Participation l'agenda des étapes importantes qui conduiront à la réalisation du PPAS « Quartier des Trèfles ».

PPAS « Chaudron » :

  • Périmètre : le boulevard Henri Simonet, la route de Lennik, le complexe sportif de Saint-Gilles et le chemin de fer.
  • Programme : Située à l'entrée de la commune, le site Chaudron jouit notamment de la présence d'infrastructures de communication (métro, ring, futur RER), ainsi que des installations et activités hospitalières.  Il s'agit d'aménager un quartier d'habitation tout en préservant le caractère rural de Neerpede.  Des activités tels que commerces et équipements contribuent à la viabilisation du site.

 

PPAS « Biestebroeck » :

  • Périmètre :  rue de la Petite-Ile, boulevard Industriel, rue du Développement, quai de Biestebroeck, rue F. Ysewyn, une perpendiculaire à la chaussé de Mons excluant  la parcelle des n°602-604, chaussée de Mons, avenue Raymond Vander Bruggen, rue Scheutveld, rue des Orchidées, rue de l'Ancienne Gare, rue Carpentier, rue de l'Électricité et le chemin de fer.
  • Programme : Le bassin de Biestebroeck possède des atouts urbanistiques dont un développement stratégique permettrait sa mise en valeur.  Une redéfinition et une requalification de la zone favoriserait une jonction entre les deux rives et entre des quartiers avoisinants d'affectations diverses et d'organisations différentes.
Vous trouverez sur le site de la Maison de la Participation l'agenda des points forts de l'élaboration du PPAS « Biestebroeck ».
 

Études en cours:

Redynamisation de l'hypercentre de la commune

La Commune a désigné le bureau d'études ERU & partenaires afin d’exécuter la mission intitulée « « Centre » : Redynamisation de l'hypercentre de la commune », délimité par un périmètre qui englobe dans son pourtour la rue Wayez, l'avenue Paul Janson, la rue de la Procession, la rue docteur Jacobs, la rue Jean Morjau, le boulevard Sylvain Dupuis, la rue Erasme, la rue Edmond Delcourt, la rue Brune, la rue du Drapeau, la rue du Village et la place de la Résistance.

Vous trouverez sur le site de la Maison de la Participation l'agenda des points forts de l'élaboration de l'étude « Redynamisation de l'hypercentre de la commune ».

« Rive droite » : Étude de faisabilité sur la zone d'industrie urbaine du PRAS :

La Commune a désigné les bureaux d'études Lateral Thinking – CityTools (Arcadis) afin d’exécuter la mission intitulée « « Rive droite » : Étude de faisabilité sur la zone d'industrie urbaine du PRAS ».

Le périmètre de l'étude est délimité par par le Canal, le boulevard Paepsem, le boulevard Industriel, rue de la Petite Île, le chemin de fer, les frontières communales de Forest, de Drogenbos et Leeuw-Saint-Pierre.

Vous trouverez sur le site de la Maison de la Participation l'agenda des points forts de l'élaboration de l'étude « « Rive droite » : Étude de faisabilité sur la zone d'industrie urbaine du PRAS ».

« Stade » - Mission d'analyse des potentialités programmatiques du Stade d'Anderlecht, à savoir la reconversion du « stade et ses abords » (dont le parking), du « site hôpital » et du « site Dupuis » :

La Commune a désigné les bureaux d'études NFA Architects-CityTools (Arcadis) afin d’exécuter cette mission.

La mission consiste à identifier et à évaluer les potentialités de reconversion de trois sites :

  • du « stade et ses abords » (dont le parking) situés dans l'îlot formé par les avenues du Roi- Soldat, Eugène Ysaye, Théo Verbeeck, d'Itterbeek et Victor et Jules Bertaux ;
  • du « site hôpital » situé dans l'îlot formé par la rue René Henry, l'avenue Théo Verbeeck, la rue Dr Huet, l'avenue Albert Decoster et l'avenue d'Itterbeek ;
  • du « site Dupuis » situé dans l'îlot formé par le rues de la Compétition, Karel Vande Woestijne, Adolph Prins et le boulevard Sylvain Dupuis.

Le Royal Sporting Club Anderlecht – RSCA, occupe ces trois sites de manière permanente ou occasionnelle lors des jours de match de football. L'annonce de la délocalisation probable du Club, afin qu'il occupe le stade national prévu sur l’actuel site du Parking C du Heysel, implique d’envisager la reconversion de ces trois sites et de veiller à l'intégration des aménagements futurs dans leur environnement immédiat.

La commune d'Anderlecht souhaite que ces lieux implantés au cœur de son territoire participent à l'expansion de l'attractivité urbaine et économique du centre historique. En effet, le Plan communal de développement (2015) qualifie le projet-phare « Centre » de pôle d'envergure métropolitaine : « Le Centre de la Commune, qui s’organise de manière rayonnante à partir de la place de la Résistance, de la place de la Vaillance et de Saint-Guidon (l’hypercentre) est un pôle à renforcer en termes d’animation, de cadre de vie et d’attractivité. Il doit se voir comme s’étendant du square Émile Vandervelde jusqu’au stade. Il a le potentiel de devenir une centralité vers laquelle on se déplace pour profiter de ses qualités : offre culturelle, commerciale et HORECA. La présence d’une population multigénérationnelle et diversifiée doit contribuer à cette dynamique. Le Centre de la Commune doit devenir un pôle de référence pour les anderlechtois et pour l’ensemble des habitants de la zone métropolitaine. »

C'est dans ce contexte que la reconversion des trois sites du Stade d'Anderlecht doit être analysée, tant leur intégration dans leur environnement immédiat, tout particulièrement la façade du bâtiment du stade à front de l’avenue Théo Verbeeck, que sur l'évolution des mutations futures liées au développement du centre de la commune.

Le bureau d'études a débuté les investigations au mois de janvier 2016. Les propositions finales sont attendues en automne de cette année.

Enquête publique :

 

Projets en cours de développement :

Le service accompagne les demandes de permis d'urbanisme ou de lotir de grande envergure afin de concerter leur élaboration avec les demandeurs et les différents partenaires régionaux.